Publié le

MAMAR KASSEY

 

 

 

MAMAR KASSEY (Niger)
Yacouba MOUMOUNI,
Abdourahamane ALBARKA BOMBOU,
Ousmane ABDOU,
Seyni HALIDOU,
Abdoulkarim Mamadou N’DIAYE,
Boubacar SOULEYMANE,
Fatouma AMADOU ALI

Le nom de Mamar Kassey appartient à l’histoire du peuple Songhay dont l’empire s‘étendait de Walata (Maroc) jusqu’au Dendi (Dahomey-actuel Bénin). Mamar Kassey est le plus illustre des ancêtres de ce peuple. Pour éviter les conflits de ses frères, il décida de s’exiler le long du fleuve Niger pour s’installer dans les régions de Kolmane, Yatakala, Wanzarbé, Tillabéry, Gotheye, Téra, Gaya et jusqu’à Kandi au Bénin.

Voilà d’où est tiré le nom du groupe Mamar Kassey, crée le 22 novembre 1995 avec la complicité de deux hommes : Yacouba Moumouni et Abdallah Al Hassane, tous deux musiciens sortis du Centre de Formation et de Promotion Musicale de Niamey (CFPN Elhadj Taya). Yacouba Moumouni, plus connu sous le sobriquet de DENKE DENKE, est aujourd’hui considéré comme l’artiste le plus en vogue au Niger. Dans toute l’Afrique de l’Ouest, Mamar Kassey a séduit plus d’un spectateur. Dans la musique du groupe, la tradition n’est pas un frein, mais l’élément dynamique donnant à sa création artistique tout son sens et tout son goût. Délivrée de la rigidité des codes par un esprit d’ouverture, respectueux de l’oralité, l’essence de la tradition irrigue toutes les compositions. Elle se propage à la vitesse de la lumière à travers le tempo de la calebasse et du tambour « Kalangou ». Elle unit dans un jeu de subtils contrastes les lignes mélodiques de la guitare électrique et du petit luth « Komsa ». Elle parle dans le chant et la voix de la flûte « Seysé » qui rebondissent en funambules sur la ligne d’une basse sous haute tension.

Kasseys are jolly good fellows « Mamar Kassey is the working group name used by the musician Yacouba Moumouni (nicknamed Denke-Denke). The group is from Niger and this is their third album release. Their 1999 debut, Denke-Denke, was a striking album that mixed the traditional sounds of the Sahel with a modern electric instrumentation. It was followed by Alatoumi in 2001, which was pretty much faultless. Taboussize-Niger continues in a predominantly acoustic and traditional vein, revealing an increased level of maturity and confidence in performance. Moumouni has a deep, rich, thick voice and plays flute in an earthy and breathy fashion. He also plays kamalengoni lute, backed by an ensemble that includes a raspy single-stringed fiddle and pulsing talking drum. However, this isn’t entirely acoustic traditional fare – there’s an electric bass and flashes of electric guitar that round out the production. Two female voices impeccably fill out Yacouba Moumouni’s terrific vocals on a West African album that is an absolute joy. » Martin Sinnock – Songlines Magazine

Scènes passées :

  • 24/10/2015 Palace of Arts, Budapest Hongrie
  • 07/06/14 Festival Music Meeting – Nijmegen, Hollande
    • 08/06/14 Angoulême (16) Festival Musiques Métisses
    • 15/06/14 M Prague (Rép Tchèque) Festival Respect
    • 21/06/14 Langonnet (56) Fête de la Musique
    • 28/06/14 Marseille (13) Festival Africa Fête
    • 29/06/14 St Pierre d’Aurillac Festival Les Fifres de Garonne
    • 03/07/14 Amsterdam Bimhuis Festival
    • 04/07/14 DANEMARK Festival Roskilde
    • 06/07/14 Hertme (Hollande) Festival Afrika Hertme
    • 10/07/14 La Roche sur Yon (85) Festival le Café de l’été
    • 11/07/14 Landerneau (29) Festival Kan Al Loar
    • 13/07/14 Paris Festival Rhizomes
    • 19/07/14 Cracovie Crossroads Festival
    • 24/07/14 Sines (Portugal) Festival Musica di Mundo
    • 26/07/14 Gdynia (Pologne) Globaltica Festival
    • 02/08/14 Crozon (29) Festival du Bt du Monde

 


Mamar Kassey

MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING