AIRBRUT

AIR BRUT
cappozzo / keravec

16,50

Catégorie :

Description du produit

AIR BRUT

 

 

Jean-Luc Cappozzo trompette, bugle, anches
Erwan Keravec cornemuse, trompette à anche,
1/2 chalumeau de mezoued

 

 

 
 photoairbrut-d743c

En 2006, les festivals « Notes à Belle-Isle » et « Loches en jazz » auront provoqué la rencontre de ces 2 musiciens. En 2007 les Niou Bardophones – quartet dans lequel joue Erwan – invitent Jean Luc à la Grande Boutique à Langonnet (friche articole, résidence d’artistes qui héberge notamment la chorégraphe et plasticienne Cécile Borne et notre label innacor). C’est l’occasion pour tout ce petit monde de faire connaissance. En 2008 Cécile Borne met en scène « Robes Fanées » installation plastique dans laquelle improvisent la danse de Florence Casanave, la voix de Catherine Jauniaux, la trompette de Jean-Luc Cappozzo et la cornemuse d’Erwan Keravec.
Ici est né l’envie d’enregistrer ce duo instrumental atypique.

Bertrand Dupont

S’il y a gros à parier que l’on aura toutes les peines du monde à trouver des précédents à une formule orchestrale aussi inusitée dans l’histoire de la musique enregistrée, il ne faut pas pour autant s’attendre un seul instant à ce que ce duo à vent soit en quête de quelque posture frimeuse – le sens du vent, le tape à l’oeil, l’inédit à tout crin – que l’alliance trompette/cornemuse pourrait attiser. Maîtres de leurs instruments immémoriaux et de leur pratique de l’improvisation libre continûment éprouvée dans des contextes et des formes très diversifiés, Jean-Luc Cappozzo et Erwan Keravec n’ont pas pour habitude de parader sur les chemins nouveaux qu’ils défrichent avec une obstination à la fois candide et résolue. Ils avancent, simplement et tranquillement, sur la voie d’une musique constamment neuve, avec la conscience de la fragilité des formes musicales mais aussi des beautés sans nom qui scintillent çà et là, lorsque, de leurs intenses improvisations croisées, émergent cette candeur sauvage et cette brûlante soif de l’inouï indissociables du jazz.

Produire du neuf en musique n’exclut certes pas les modes de jeu traditionnels, et les deux complices – qui revendiquent assurément aussi bien King Oliver et Joe McPhee que Paul Dunmall et Rufus Harley – s’emploient avec une liberté, une ferveur, une légèreté et une acuité époustouflantes à brouiller les pistes convenues. Par-delà toute thématique préalable et toute écriture formelle, le dialogue se fait souffle libéré, scansion prégnante, chant lyrique jusque dans les cassures, les fragilités, jusque, parfois, dans un « bruitisme » ludique toujours aisément lisible au plus profond du raffinement des effets de timbre. C’est au coeur de cette dramaturgie subtile, qui esquive les risques de collision de sens musical, que les effluves mélodiques aux couleurs luxuriantes déferlent et prolifèrent dans l’espace rétréci de courtes pièces, sans tricherie, sans les artifices narratifs qu’une pratique soutenue du « métier » permettrait de maîtriser sans peine.

Sans doute cela importe-t-il peu, pourtant c’est bien de jazz qu’il s’agit ici, de jazz sans limites et sans frontières, de ce jazz qui fait froncer le sourcil des gardiens du temple, de jazz vivant, épanoui, joyeux, débarrassé des préjugés et s’attachant toujours à l’essentiel – cet essentiel que l’on sait, depuis René Char, « sans cesse menacé par l’insignifiant ».

Bernard Aimé


Produit par Innacor/Ton all produksion
Enregistré les 5 & 6 octobre 2009 par Jacky Molard à la Grande Boutique – Langonnet (F)
Mixé en octobre 2009 par Jacky Molard
Photographies : Eric Legretwww.ericlegret.com
Photographie verso : Cécile Bornewww.cecile-borne.fr
Conception graphique : Julien Weberwww.abirato.com
Matière photographiques : Adamo Almeida
Suivi de production : Bertrand Dupont
Distribué par L’Autre Distribution


Jean-Luc Cappozzo & Erwan Keravec remercient :
Jean Aussanaire, Notes à Belle-Isle, les Niou Bardophones, Bertrand Dupont, Cécile Borne, Jacky Molard, Bernard Aimé, Jorj Botuha, Jean Rochard, Jamie Mc Menemy, Florence Casanave

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “AIR BRUT
cappozzo / keravec”