clastrier

VALENTIN CLASTRIER

16,50

Catégorie :

Description du produit

Valentin Clastrier

 
 

 

Valentin Clastrier vielle alto electroacoustique
 

 

 

 

Clastrier

« Quand je serai grande, je jouerai de la vielle à roue comme papa. Si je n’y arrive pas, je travaillerai… »

A sons nouveaux, nouvelles musiques. Ces musiques déclinent en partie l’univers sonore de mon nouveau prototype de vielle à roue électroacoustique, fabriqué par le luthier Wolfgang Weichselbaumer.

J’ai rencontré Wolfgang à l’issue de mon concert donné à la RadioKulturHaus de Vienne en 2007. Ich spreche nicht deucht, de même que Wolfgang ne parle pas français : Une jeune femme charmante et trilingue s’est proposée de nous interpréter.

L’échange s’est avéré concluant :
1- la vielle à roue était notre seul sujet de conversation.
2- On avait les mêmes idées, Wolfgang et moi.
3- En un tour de manivelle, on venait d’imaginer notre « Vielle idéale », déjà !
Notre amitié s’est nouée autour de cette vielle en gestation, rapidement concrétisée.

Nous avons d’abord mis en commun nos principales inventions. J’ai ensuite élaboré quelques nouveautés. Pour n’en citer qu’une, la « R.V.H. » (roue à variation de hauteur), -mise au point par Wolfgang- permet de modifier la position de la roue à archet, par rapport au niveau fixe des cordes. Les variations de hauteurs génèrent des différences de volume (nuances) et offrent aussi la possibilité d’un jeu en tapping ou cordes frappées, que l’on peut naturellement alterner avec le jeu frotté habituel.

Plus tard, l’envie m’a pris de bricoler moi-même… Certaines trouvailles fonctionnent avec des câbles de bicyclette ! Du bidouillage ? Oui, mais ces trouvailles ajoutées aux autres, enrichissent la palette des sons à partir desquels se construisent les idées.
Les sons n’ont -ils pas de pouvoirs magiques ? Sans aucun son jamais perçu, il n’existe probablement pas d’idée musicale – Ex nihilo nihil-

Par ailleurs, j’ajoute que c’est grâce au sens de l’ouïe que peut exister la musique.
Je place les innovations de la lutherie, de même que l’expérimentation des techniques instrumentales, au service de l’expression. Les unes et les autres se forgent dans l’interaction et l’osmose d’un corps à corps. Je place les sons au service de l’idée et de l’inspiration. Je place les musiques, récentes ou moins récentes, qui découlent toutes de l’unique musique que l’on porte en soi, dont on sait la présence, mais que l’on ne connaît pas, au service du cri, silencieux, primordial, intemporel. Je place le cri en toute chose, entre les lignes, au delà des notes, sous l’égide d’un jour nouveau.
Valentin CLASTRIER

Je remercie vivement Wolfgang qui m’a offert cette vielle.


produit par innacor / ton all produksion
enregistrement : jacky molard à la grande boutique – langonnet (F) – 2013
mixage et mastering : jacky molard
photographie recto : éric legretwww.ericlegret.com
photographie verso : hervé birolini
conception graphique : julien weber www.abirato.com
suivi de production : bertrand dupont

valentin clastrier joue sur une vielle alto électroacoustique de facture de wolfgang weichselbaumer

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “VALENTIN CLASTRIER”