Publié le

MYCELIUM – JACKY MOLARD

Jacky Molard, violon
Yannick jory, saxophones
Jannick Martin, accordéon
Hélène Labarrière, contrebasse

      AN NOUVEAU

NEW ALBUM – MARCH 2018
Jacky Molard is one of the artists who will have marked the history of Breton music over the past 30 years. Violinist, arranger, artistic producer, he participated in numerous musical adventures (Gwerz, Archetype, Pennou Skoulm, Jacques Pellen Celtic Procession, Tryptique, Bal Tribal, Erik Marchand and the Balkaniks) and lived 30 years of international tours in these di erent bands.
In 2006, Jacky Molard, with Bertrand Dupont and Erik Marchand, created the label INNACOR. In the same period, he founded his quartet.

Discography Jacky Molard Quartet
2007 > Jacky Molard Acoustic Quartet 2010 > N’Diale – Jacky Molard Quartet
feat. Foune Diarra Trio with Kassim
Sidibé et Alhassane Sissoko
2012 > Suites
2017 > Mycélium

For this new album,the quartet invite five artists to compose and to play with them :
François Corneloup, baryton
Christophe Marguet, dr
Albert Marcoeur, vocal,perc.
Serge Teyssot-Gay, e.g
Jean-Michel Veillon, flûtes

ON TOUR FROM OCTOBER 2017

FACEBOOK DU GROUPE


contacts booking
Alexis Tenaud • alexis.tenaud@innacor.com + 33 6 24 67 35 81
Bertrand Dupont • bertranddupont@innacor.com + 33 6 86 71 80 43

 

 


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN

Erik Marchand Vocal
Bojan Z. Piano, Fender Rhodes
Costica Olan Taragot, Soprano saxophone

NEW ALBUM 2018

La rencontre de Bojan Z et d’Erik Marchand, construite autour de l’amour des musiques populaires d’Europe Orientale et de la modalité, de la voix du grand chanteur breton et de l’immense pianiste de jazz franco-serbe, s’enrichit d’un nouvel invité : Costica Olan. L’incontournable sopraniste et taragotiste du sud de la Roumanie et vieux compagnon de route d’Erik, apporte ici son énergie et ses phrasés inimitables. Gwerz, doina, sevdalinka, gavotte, hora, kolo et harmonies, se rassemblent dans des thèmes traditionnels revisités, des compositions et des improvisations. Un trio au parfum rare !

The meeting between Bojan Z and Erik Marchand, built around the love of popular music in Eastern Europe and the modality, the voice of the great Breton singer and the immense Franco- Serbian jazz pianist, with a new guest: Costica Olan. The unmistakable soprano and taragotist of southern Romania and old companion of Erik, brings here his energy and his inimitable phrasings. Gwerz, doina, sevdalinka, gavotte, hora, kolo and harmonies, come together in revisited traditional themes, compositions and improvisations. a trio with a rare perfume !


 

 


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade

PATRICK MOLARD « Ceol Mor / light & shade » (Bretagne – Ecosse)

Patrick Molard direction artistique, cornemuses écossaises
Jacky Molard arrangements, violon
Yannick Jory saxophones
Eric Daniel guitares
Hélène Labarrière contrebasse
Simon Goubert batterie
Laurent Radanovic video
Françoise Le Golvan mise en espace
Sylvain Hervé Lumières
Michel Caous et Yanna Barbay Son

Patrick et Jacky Molard, le souffle fraternel from BREIZH CRÉATIVE on Vimeo.

 

Une création 2016 de La Grande Boutique avec le soutien de la Région Bretagne, de la DRAC Bretagne, du CNV
Il est des artistes dont le seul nom résume un genre musical tout entier et Patrick Molard en fait partie. Il est reconnu au niveau mondial dans l’univers du « Ceòl Mòr » (traduire « Grande Musique »), qu’il étudie depuis une quarantaine d’années. Cette Grande Musique des hautes terres d’Écosse porte en elle la mémoire d’un monde. Plus qu’un genre musical, c’est une forme de poésie, avec des notes plutôt que des mots, qui dépeint l’univers des anciens clans. Light and Shade. Ombre et Lumière.

Depuis des siècles, ces chefs d’oeuvre d’écriture sont interprétés par la cornemuse et uniquement cet instrument. Patrick Molard présente aujourd’hui une création inédite dans l’histoire de cette musique, il constitue un orchestre à la mesure du projet. D’évidence son frère Jacky (violon) qui signe les arrangements, Hélène Labarrière (contrebasse), Yannick Jory (saxophone), Simon Goubert (batterie) et Eric Daniel (guitare). D’un répertoire choisi, issu des 17ème et 18ème s., l’orchestre entier – sorte de mouton à cinq pattes – fait gronder le pibroc’h dans une nouvelle musique. Le télescopage est sonique et imaginaire.


      02-Finger-Lock

Extrait du disque Patrick Molard – Ceol Mor / light & shade


 


 

Scènes passées :

10/08/2016 : Festival Interceltique, Lorient (56)
15/06/ 2016 : Festival Rio Loco, Toulouse (31)
26/04/2016 : TNB, Rennes (35)

 

*******

Patrick Molard
Ceol Mor / light and shade

This brand new creation associates pibroch traditional/classical music, jazzmen and celtic famous players like two Molard brothers. Usually played at bagpipe, Pibroch music or Ceol Mor, is arranged for the special band, passed on the canntaireach – old transmission system based on a gaelic singing. Patrick Molard « Ceol Mor » poetic project is an historical, musical and geographical link from past to present.

There are artists whose name is a summary of a whole musical genre and Patrick Molard is one of those. He has built over the years a world reputation as a master of Ceol Mor or Pibroch which he has been studying for the past forty years. On the other hand, he is one of the main actors of the first revival of Celtic music as shows his impressive discography.

Ceol Mor or Piobaireachd (Pibroch) is a musical genre from the Highlands of Scotland, originally played only on the Great Highland Bagpipe.

This hieratic instrument, the best known in the family of bagpipes, carries in itself the memory of a lost world and has been described as « an embodied legendary epic ».

Ceol Mor (the great music) is not only music, but lines of poetry with notes instead of words, depicting the world and surroundings of the ancient clans. An ancestral form of composition which finds an echo in contemporary repetitive and minimalist music.

 

 
Simon Goubert Patrick Molard 198316 Eric Legret
Ceol Mor


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

ŸUMA

Auteurs / compositeurs / interprètes : Sabrine Jehnani et Ramy Zoghlami
Réalisation : Thierry Salvert, Nedjma Berder assisté de Matthias Germain
Montage : Julien Cadillac

ŸUMA Memo

En concerts :
23/11/17 > VISA FOR MUSIC – RABAT
08/12/17 > FESTIVAL NoBorder BREST (F)
09/12/17 > RENCONTRES TRANS MUSICALES – BARS EN TRANS RENNES (F)
02/02/18 > à TUNIS
02/02/18 > sortie officielle ALBUM
l’autre distribution / believe
09/03/18 > Arab Women Artist Now AWAN festival – LONDON (UK)
11/03/18 > Café de la Danse – PARIS

ghbar njoum / poussière d’étoiles

Sabrine Jenhani chant et compositions
Ramy Zoghlemi chant, guitare et compositions

Entre les anciens mystiques orientaux, la folk-soul acoustique, la férocité d’un Desert Blues et la fébrilité de la musique néo-arabe alternative.

Apparu sur la planète musique le 20 décembre 2015, Ÿuma se distingue sur la toile par des « mashups » originaux de chansons orientales et occidentales.
Ainsi le duo établit des passerelles entre les cultures des deux rives de la Méditerranée. Aujourd’hui l’indie folk Ÿuma s’affirme comme un des leader de la musique alternative tunisienne.

Plasticienne et peintre, diplômée de l’école des beaux-arts de Tunis, Sabrine Jenhani a très tôt découvert sa passion pour le chant et l’écriture. Jeune chanteuse dans des groupes de rock puis approchée par un célèbre club de Tunis, Sabrine visite (h)ardemment les grandes voix du jazz . Le « job » tous les soirs a su sculpter sa voix. Durant ces années formatrices elle écrit dans la presse culturelle la plus active de la capitale, et se trouve ainsi des deux cotés du miroir. Précurseure de la scène underground tunisienne et déjà icône dans son pays, aujourd’hui l’ auteure compositrice souffle avec Yuma un vent nouveau sur le devant de l’actualité artistique du monde arabe.

Formé dans les premiers groupes de rock de Tunis, Ramy Zoghlami a appris la musique en autodidacte, sur les scènes clandestines de la banlieue sud de la capitale. Guitariste et chanteur, multipliant les collaborations sur des projets de Rock-Inde et musique électronique Ramy est tout d’abord un cinéaste. Ce sont des années de scénarios et de plateaux de tournages qui ont orienté sa musique et son écriture vers un univers de poésie et de mythes.

« CHURA » (ed. innacor – l’autre distribution / believe)
En Mars 2016 Ÿuma présente un 1er opus auto-produit. Chura fait tout de suite de ce duo un emblème de la culture populaire tunisienne.
Auto-production tout en douceur et en discrétion, une superposition subtile, presque minimaliste, de voix et de guitare acoustique. Une évasion dans un univers crée par Ÿuma de toute pièce qui mélange émotion, nostalgie, poésie et culture tunisienne.
Ÿuma enchaîne les succès et fait plusieurs scènes de festivals prestigieux en Tunisie tels le Festival International de Hammamet ou de Siccajazz au Kef.
Avril 2016 aux Journées Musicales de Carthage, Sabrine et Ramy rencontrent le label innacor lors de rencontres professionnelles à l’initiative du réseau des musiques du monde Zone Franche.
Le duo n’a toujours pas un an et fait ses premières scènes en Allemagne au Festival de Reepherbahn à Hambourg puis en France.

A l’initiative du producteur et éditeur Innacor, une résidence à La Grande Boutique en Bretagne est organisée et quelques concerts avec la complicité de la Cordonnerie à Romans, la maison du chant à Marseille et le Petit Bain à Paris dans le cadre du festival Villes des Musiques du Monde.
C’est à la suite de ce premier accompagnement qu’INNACOR et ŸUMA décident d’entrer en studio.
Dès janvier 12 titres sont enregistrés par Antonin Volson (*) et quelques musiciens y sont conviés : Gaetan Samson percussions Jean-Denis Moreau violon, alto Yves-Pol Ruelloux violoncelle Antonin Volson basse
(*) Batteur, percussionniste notamment de Badume’s Band (discographie innacor records), backing band de la légende vivante éthiopienne Mahmoud Ahmed. Antonin en est le principal oeuvrier-arrangeur.

DIRECTION ARTISTIQUE
SKANDER BESBES aka SKNDR
http://www.linstant-m.tn/article_1423_skndr-artiste-hybride-precurseur-de-la-vague- electro-en-tunisie..html

LE MIX > C’est à la friche articole « la grande boutique » lors d’une master class à l’initiative d’Erik Marchand et Mehdi Haddab dans le cadre de Kreiz Breizh Akademi #6 « musiques électroniques » que le label manager d’innacor rencontre SKNDR.
La proposition du mix de « poussière d’étoiles / ghbar njoum » se fait naturellement. Les prises d’Antonin Volson (*) sont donc confiées à l’artiste tunisien. ŸUMA réside également à Tunis. Pas de hasard. Bizarre, vous avez dit…

LA COVER / LE LIVRET > La cover de l’album: une calligraphie du street artist tunisien Hosni Hertelli aka Shoof. Une réalisation graphique et un livret de 16 page par l’illustrateur brestois Julien Weber.

LE CLIP > Le producteur, éditeur commence à croiser les compétences avec des partenaires en Tunisie. Auteurs et compositeurs Ramy Zoghlami et Sabrine Jenhani ont dans leurs valises respectives écriture scénaristique et direction photo.
Le label breton fait régulièrement appelle à des créateurs dans l’audiovisuel, les arts plastiques.
Côté Tunisie une nouvelle scène artistique est en mouvement.
Des singularités solidaires prennent forme avec un management, des partenaires, des oeuvriers. Une résidence en Tunisie à Dar Eyquem – Hammamet finalise le « work in progress »
et précise une vision globale.

 

ŸUMA poussière d’étoiles / ghbar njoum

Poussière d’étoiles / ghbar njoum est donc une continuité, une évolution de Chura. Un album tout aussi surprenant qui vous interpelle, vous fait tendre l’oreille, et vous happe par son univers singulier. Entre les anciens mystiques orientaux, la folk-soul acoustique, la férocité d’un Desert Blues et la fébrilité de la musique néo-arabe alternative.
« Ghbar Njoum » se dresse au carrefour de toutes ces influences. Sans doute, l’intérêt que porte les artistes à la promotion de l’universalité de la culture locale les poussent à faire évoluer celles-ci dans le sens de l’ouverture. Quelques musiciens bretons viennent ici poser sobrement percussions, contrebasse, violoncelle et alto.
Une évasion vers un univers qu’ils se sont créé de toute pièce, fait de fables, d’adages, celles et ceux racontés par leurs grands-mères respectives. La diction poétique est très présente dans les textes de Ÿuma, tant par leurs envolées lyriques que par la sensibilité des mots et de leurs contextes. Sabrine Jenhani et Ramy Zoghlemi nous content l’histoire d’une Tunisie avenante de laquelle ils sont nostalgiques, et nous transmettent à travers leurs textes un héritage inestimable de la culture tunisienne et de ses valeurs.
Mots mêlés, figures allégoriques, mysticisme et sorcellerie, métaphores et personnification, Ÿuma met en avant les formes précieuses de l’oralité tunisienne d’antan, perdues au détriment de l’évolution, du renouvellement continuel de cette langue.
« agis dans ton lieu, pense avec le monde » Edouard Glissant
Ÿuma est à la fois une expérience unique et multiverselle.
L’atout majeur de Ÿuma est sans aucun doute l’intérêt que le duo porte à la valorisation et la fusion entre les expressions musicales méditerranéennes qui constituent en effet le patrimoine commun des européens et des maghrébins.
Cet engagement est l’identité même du groupe. « Ghbar Njoum » démontre qu’il est possible de rapprocher les peuples et d’instaurer un dialogue permanent entre les cultures.

LES RHAPSODIES DE ŸUMA

L’univers de Yuma est celui de l’âme humaine quand, dans le désordre du monde, l’âme cherche son alter ego, son double, sa part manquante : au milieu des mutations politiques, sociales ou culturelles, Yuma prend le parti d’une poésie amoureuse, amoureuse dans le désarroi ou dans la quête, amoureuse dans la solitude et le destin, l’absence, l’attente, le doute et finalement, la révolte et la libération.
De tous temps la poésie a été politique. Or Yuma campe délibérément dans la poésie, de manière exigeante : creusant la langue, celle des sols troublés et des pierres de Tunisie, de ses plaies et de ses quartiers, portant haut les ocres du mot, les lumières du verbe, les teintes crépusculaires et les saveurs et l’incandescente nécessité du poème.
Le cœur est révolutionnaire, parce que finalement le cœur est le nid des toutes les contre- cultures. Yuma part du cœur. Le cœur, c’est l’autre. A l’infini.
Le mode d’expression de Ramy et Sabrine est minimaliste, fonctionne comme le déploiement, leurs chants-poèmes ont les habits de l’humain parce que leur poésie s’écrit dans le dépassement, précise l’incertitude, éclaire les états d’âmes, rompt ce qui entrave.
C’est sans doute pourquoi la musique qu’ils partagent est à chaque fois reçue comme un petit miracle, une thérapie au sens où leurs chants parviennent à soigner les douleurs et les peines de leurs contemporains. Partout où ils se produisent leurs mélodies cicatrisent !
La dernière chose qui les distingue enfin c’est leur manière de se mettre en scène, l’un et l’autre, en miroir, en se reflétant réciproquement, en se mêlant et se démêlant. Parce que l’un
est le contre jour de l’autre, ils sont leur propre fiction, conjuguent pudeur et intimité, s’évadent, nous déjouent.
Alors, dans une délicatesse infinie, ils déploient des mélopées si pures et anciennes que nos cœurs s’ouvrent en grand pour laisser passer la procession de nos pleurs et passions, de nos troubles et de notre abandon.

CLIP (Officiel) ŸUMA / Khallini chwaya

Le clip met en scène cette manière d’être deux et seuls qui est celle de ÿuma. Seuls et deux, et plus encore, l’un-l’autre, noués et dénoués. Ensemble et séparés. Unis et désunis. Ils sont l’écho de l’altérité. Jour et nuit. Le plein et le délié. Ils sont l’hôte, enfin, celui qui accueille et celui qui est accueilli.

Devant cette porte, j’ai attendu un moment, en espérant entendre tes chants,
que je puisse rester vivant.
Aux châteaux volants, sur les galops du Bay (seigneur), on m’a vendu des poèmes,
qui ne valent rien.
Fais moi voir ton ciel, et les nuages de ta passion, tes vents soufflant sur les dunes
et ton désert sombre.
Que je retrouve dans tes yeux, aussi vide que le néant, mon âme entre tes mains,
mon destin sera enfin sain.
Laisse moi donc encore un peu.

www.innacor.com
+33 (0) 6 86 71 80 43
bertranddupont@innacor.com

attachée de presse
mauge.valerie@gmail.com
+33 (0) 6 15 09 18 48



Sabrine Jenhani
chant et compositions
Ramy Zoghlemi chant, guitare et compositions

Invités :
Antonin Volson contrebasse, percussions
Gaetan Samson bendir, daf
Jean-Denis Moreau violon, alto
Yves-Pol Ruelloux violoncelle
Skander Besbes guitare, synthé, programmation


En écoute 3 titres :
https://soundcloud.com/innacor-rec/sets/yuma-3-titres-poussiere-detoiles/s-gnNLV

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCQDEU3Tb3QkBsK8E0EYxCUw
Facebook : https://www.facebook.com/yumatheduo

Instagram : https://www.instagram.com/yumatheduo


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING
Publié le

CHARKHA

La Colère de la Boue

Le sextet fait à nouveau vibrer son jazz mod all, son groove rural, comme une musique engagée et enracinée qui donne corps à la poésie.
Des textes d’Edouard Glissant, de Léon-Gontran Damas, d’Antonin Artaud et autres contemporains pour parler de la colonie de l’intime, des géographies singulières, du vivant, de la colère.
La colère de la boue s’inscrit dans notre créolité quotidienne, une parole musicale sauvage qui tranche dans le vif !
Attention ça va faire du bruit. A paraître en février 2018

      1-GLISSANT - CHARKHA

booking & management Frederic Le Floch www.lusinerie.com facebook.com/lusinerie/

FACEBOOK DU GROUPE

 

 


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

BRETON BLEND

Jamie Mc MENEMY : chant, bouzouki
Jacky MOLARD : violon
Jean-Michel VEILLON : flûte traversière en bois
Christian LEMAÎTRE : violon
Ronan LE BARS : uilleann-pipes
Nicolas QUEMENER : chant, guitare
Hélène LABARRIÈRE : contrebasse
eric-legret-chateauneufdufaou

Breton Blend, c’est la réunion de deux groupes qui font les belles heures de la musique bretonne et celtique : Kornog et Pennou Skoulm.

Nés dans les années 1980, KORNOG & PENNOÙ SKOULM sont tous deux considérés comme des références absolues – « mythiques » exagéreront certains ! – tant leurs parcours respectifs sont éloquents :

KORNOG, le « Breton Planxty » selon certains journalistes irlandais ou américains, a effectué de nombreuses tournées à l’étranger (Pays-Bas, Irlande, Espagne, Italie, Grèce, ex-Yougoslavie, etc, et surtout aux USA, où le groupe reste l’un des principaux ambassadeurs de la musique bretonne)

PENNOÙ SKOULM innova dès ses débuts, proposant un surprenant «atelier» plutôt qu’un groupe routinier, avec des solistes interchangeables mais avec un son et une énergie toujours inimitables. L’«atelier» s’est finalement stabilisé voici quelques années, enregistrant avec les mêmes 5 musiciens un second CD unanimement applaudi. « Trynkañ », chez Innacor, le label centre breton qui fêtera cette année ses 10 ans.

breton-blend-2016-eric-legret2


EN CONCERT:

• 02/04/2017 à Kergrist Moelou dans le cadre du Plancher(22)

dates passées :

•15/07/2016 au Festival des Vieilles Charrues à Carhaix (29)
*•27/03/2016 au Printemps de Chateauneuf à Chateauneuf du Faou (29)
*•22/01/2016 au Festival Celtic Connection (UK)

MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

N’DIALE

petit-jackyfoune1

 

N’DIALE (Bretagne, Mali)
JACKY MOLARD QUARTET & FOUNE DIARRA TRIO
Coup de cœur Académie Charles Cros – Carte Blanche Sacem

 


icone facebook

 

« les sept musiciens reçoivent le Monde, le Monde entier dans une œuvre joyeuse, saisissante et inoubliable. » Jean Rochard
Violoniste, compositeur, arrangeur, producteur, Jacky Molard est incontournable dans l’histoire de la musique bretonne des 3 dernières décennies. Gwerz, Pennou Skoulm, Erik Marchand & Les Balkaniks, Jacques Pellen Celtic Procession…nombreuses sont ses collaborations. Fin 2005, il lance son premier projet sous son propre nom : Jacky Molard Acoustic Quartet. Un quartet à son image, animé par la fusion de musiques du monde (bretonne, irlandaise, balkanique) et l’improvisation modale, harmonique et collective. Aujourd’hui, avec N’DIALE ce sont les thèmes bretons qui s’entremêlent subtilement au chant bambara. Ce projet émerge d’un voyage au Mali où le quartet de Jacky a rencontré le trio de la rayonnante chanteuse Foune Diarra. Plus qu’une rencontre, une aventure qui confère à N’DIALE une polysémie évidente : partage, alchimie, plaisir d’être ensemble. Les rythmes se chevauchent, le pentatonique flirte avec le diatonique et une nouvelle langue musicale prend forme. Et sur scène , le septet nous invite à l’évasion.

« The radiant Foune Diarra will surely be one of Mali’s next stars. Possessing a voice that’s powerful yet as sinuous as the slight frame that betrays her past as a dancer with the Malian Ballet, she dazzles and seduces with a mixture of supple soulful charm and rousing declamation worthy of an Oumou Sangare or an Amy Sacko. Backed by the dry, chirpy strains of kamelengoni player Kassim Sidibe (no mean vocalist himself) and Alhassane Sissoko’s animated djembe drum, the Foune Diarra Trio is an ensemble to be reckoned with. But that’s not the half of it. Bambara meets Breton on N’Diale with celebrated fiddler Jacky Molard commanding his quartet of violin, doublebass, accordeon and saxophone to lay an impressive array of European folk idioms over the core West African base. Celtic jaunts straddle Brittany and Ireland and Balkan textures come and go in a melange that could have amounted to a bit of an unholy mess in less assured hands. Instead it all knits together with seeming ease, these seven consummate musicians unafraid to let the tunes take as long as required to unravel (seven minutes seems an optimum time), with much of the impetus coming from the restrained Gallic jazz saxophone that Yannick Jory interlaces with the overall texture. A fine album from start to finish. » Ian Anderson, fROOTS.

 

En concert :

  • 20/10/2016 Théâtre Le Canal à Redon (56)
  • 23/10/2016 Le Plancher à Kergrist Moelou (22)

 

Scènes passées :

  • 23/07/2016 Festival Temps Fête à Douarnenez (29)
  • 30/07/2016WOMAD (UK)
  • 11/06/2016 Parfums de Musiques à L’Haÿ-les-Roses (94)
  • 12/06/2016 Respect Festival (CZ)
  • 24/05/15 Le Channel / Scène Nationale de Calais (62)
  • 21/05/2015 Espace Vauban, Brest (29)

MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

TURBO SANS VISA

TURBO SANS VISA

Dj Wonderbraz : Yuna Le Braz / Vj Badgreen : Thierry Salvert
Marion Gwenn : chant / K-Smile : chant / Gurvant Le Gac : flûtes
Guest possible : Erik Marchand

TURBO SANS VISA @ EricLegret

 

selection_2016

On peut apprécier un canard laqué parisien, une pizza écossaise, un couscous vietnamien voire une crêpe andalouse, mais pour qui veut pousser l’exploration plus loin, il faut goûter la mixture musicale et visuelle du collectif Turbo Sans Visa.
Traditionnellement épicée, naturellement excessive, politiquement incorrecte. Que les morceaux soient balkaniques, berbères ou béninois, le chant breton, wolof ou anglais, ça rape, ça chante, ça flute, ça triture le son et les images. On y prend tellement goût qu’on en redemande de ce piment là !

La chef cuistot qui concocte aux platines ces musiques qui secouent la carcasse, c’est Wonderbraz. Et elle est entourée d’une sacrée brigade. Il y a VJ Badgreen qui remet inlassablement le couvert avec ses bouts de films dénichés aux quatre coins du monde et retravaillés en rythme. Marion Gwenn qui fait monter la sauce sur les textes en bretons d’Erik Marchand. Le rappeur sénégalais K-Smile qui fait revenir textes en wolof et en anglais. Et pour assaisonner le tout, les envolées free style du flûtiste Gurvan le Gac. Mais où vont-ils chercher tout ça ?
Sans doute, un peu du côté des recettes d’Erik Marchand, incontournable interprète des musiques traditionnelles de Bretagne. Compositeur, capteur de mélodies et de techniques du Kreiz Breizh ou des Balkans, il est le socle de ce projet décalé. Il a fait s’emboîter, se heurter les leads et les rythmiques d’Ankara et de Bâb El Oued, de Bucarest et de Spézet.
A l’intersection de ce que véhicule la sono mondiale depuis plusieurs années, Turbo Sans Visa s’est engagé dans l’exploration, le métissage, en confondant les géographies, les origines, les formes, les genres. Volutes kaléidoscopiques, séquences répétitives d’images de danseurs du monde, mélodies bretonnes, danseurs berbères ou tchèques… Tout ce mélange, sans âge, ni nationalité… Du chaos du monde, capté par les cinq artistes, surgissent des ondes, des vagues rythmiques, des voix, des pulsations qui débouchent sur la reconstitution d’un patrimoine imaginaire, sur l’émergence de racines anciennes. A frapper du pied, onduler de l’épaule, relier le corps à des origines nouvelles, un nouveau territoire se dessine alors. Le traditionnel devient soudain contemporain et le contemporain semble dès lors ressurgir du lointain, sur les pas de la transe et de la communion, vers un nouveau rituel.
En ces heures sombres où d’aucuns voudraient que les frontières se referment, Turbo Sans Visa lutte pour la libre circulation, l’ouverture d’esprit sur le monde, sur ses hommes, ses femmes, ses cultures et prône le rassemblement humain…Aussi archaïque que surréaliste, aussi moderne que futuriste. Avec Turbo, toutes les frontières sont explosées.

 

http://wonderbraz.jimdo.com/turbo-sans-visa/

En concert
22/10/2016 La Bogue d’Or à Redon (56)

 

Scènes passées :
20/08/2016 Fête de l’Oignon Roscoff (29) + guest ERIK MARCHAND
13/08/2016 Les Filets Bleus à Concarneau (29) + guest ERIK MARCHAND
09/07/2016 Fête des Brodeuses à Pont-Labbé (29)
23/07/2016 Paleo Festival à Nyon (Suisse)
19/03/2016 à BABEL MED 2016, Marseille (13)


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

ERIK MARCHAND

Erik MARCHAND

erik-marchand-b24-copyright-eric-legret

 

ERIK MARCHAND, BOJAN Z. (Bretagne, Balkans)

Voilà une rencontre des plus intrigantes sur le papier. Que peuvent partager le grand chanteur breton et le pianiste de jazz franco-serbe surdoué ? Comment inventer un possible dialogue entre le kan ha diskan de l’un et le piani rythmique de l’autre ? C’est là qu’intervient la notion de modalité, chère au coeur du premier, qui lui a consacré un Pôle international avec son association Drom. Chère au coeur du jazzman accompli aussi, qui ça et là glisse des emprunts au répertoire traditionnel balkanique qui l’habite. Cette rencontre au sommet a un parfum d’exception.
Extraits de concerts : http://kubweb.media/project/balkan-ha-diskan/

En concert :
31/03/2017 avec Costica Olan :Maison de la musique à Nanterre (92)
1/04/2017 avec Costica Olan : Scènes croisées de Lozère à Chanac (48)

 

 


Bojan Z et Erik Marchand « Straws » Session live… par Fipradio


 

BEFORE BACH (Bretagne)

Erik MARCHAND, Rodolphe BURGER, Medhi HADDAB…

MarchandBurger1

Un parfait exemple de métissage culturel. Un mariage qu’il fallait oser entre répertoire traditionnel breton et blues-rock atmosphérique. C’est au cours du festival Panoramas à Morlaix que Marchand (un des maîtres du kan ha diskan) et Burger (ex Kat Onoma) se sont rencontrés. Une rencontre qui a débouché sur l’enregistrement d’un album « Before Bacj » sorti en mars 2005. Réunion suprenante certes, mais pas si improbable si l’on se penche sur les personnalités de ces artistes anticonformistes, un goût commun pour l’expérimentation musicale et l’insolite. Dans le public conquis, certainement des adeptes du blues burgerien et des amateurs de la gwerz de Marchand, qui n’auraient jamais songé à se retrouver ainsi face à une même scène. Belle preuve de l’universalité de la musique.

Ethics of Love (Phobic Flights) – Before Bach

      08-Ethics-Of-Love-Phobic-Flights

 

TRIO MARCHAND / ROBIN / CHEMIRANI (Bretagne, mondes tzigane & arabe)

Erik MARCHAND, Thierry ROBIN, Keyvan CHEMIRANI

trio marchand

Vingt ans après leur première collaboration qui résonne encore comme une expérience fondatrice pour les nouvelles musiques traditionnelles, Erik Marchand et Titi Robin, pratiquant aussi bien le ‘ûd que le bouzouq, reviennennt en trio avec Keyvan Chemirani. Ayant lui-même bénéficié de l’enseignement traditionnel du zarb sous la houlette de son père Djamchid, Keyvan possède la même soif de rencontres, que ce soit avec des musiciens du Mali, de l’Inde, de Grèce, du Pakistan ou du monde arabe. Mêlant improvisation et composition le trio est une ôde dialogue musical interculturel.


Scènes passées :

      • 17/07/2016 trio Titi Robin, Habib Mefteh aux Nuits de Fourvière à Lyon
      • 17/06/2016 duo Bojan Z. au Festival Rio Loco, Toulouse
      • 10/12/2015 duo Bojan Z. au Festival NoBorder (Le Quartz), Brest
      • 31/10/2015 à 19h30 – Erik Marchand & Florian Baron, La Cave Poésie, Toulouse – Festival Peuples et Musiques au Cinéma en partenariat avec le Festival RIO LOCO
      • 20/09/2015, Erik Marchand Dans Akademi, au Celtival, Vannes
      • 28/08/2015, Erik Marchand Dans Akademi, au Festival de Saint Loup, Guingamp
      • 11/07/14 Elektridal Plouzané Fêtes estivales – Fort du Dellec
      • 14/08/14 Erik Marchand Dans Akademi, Concarneau
      • 06/08/2014 Erik Marchand Dans Akademi, Lorient
      • 09/08/2014 Fest Noz @ La Villette, Paris
      • 05/07/2014 Erik Marchand Dans Akademi, Ploemeur
      • 25/07/2014 Fest-noz aux Nocturnes, Saint-Brieuc
      • 29/05/2014 aKANa, Poullaouën
      • 09/05/2014 Lieskan, ateliers d’ethnomusicologie, Genève

telecharger TÉLÉCHARGEZ LE CATALOGUE BOOKING 2015 EN PDF


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING

Publié le

KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round

KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round

KBA5 Web191339 Photo ∏ Eric Legret

Kreiz Breizh Akademi 5ed round rapproche l’esthétique des ensembles à cordes moyen-orientaux au répertoire vocal de Basse Bretagne tel qu’il évolue depuis plus d’un siècle. A travers une instrumentation atypique et une démarche générale allant vers les musiques improvisées, les 12 musiciens de KBA 5ed Round créent un genre inédit en brouillant les pistes géographiques et temporelles. En résulte une discussion passionnée entre virtuoses des cordes, un voyage musical autour des thèmes propres aux chansons populaires du Kreiz Breizh

icone facebook
Visitez la page de KuB :

En concert :

  • 26/02/2017 à la Philharmonie II , Paris (75)

Scènes passées :

  • 6/08/2016 au Festival du Bout du monde à Crozon (29)
  • 17/07/2016 aux Nuits de Fourvière à Lyon (69)
  • 30/04/2016 à l’Abbaye de Beauport, Paimpol (22)
  • 29/02/2016 au Studio 105 de Radio France – (enregistrement live « Couleurs du Monde » – France Musique), Paris (75)
  • 05/02/2016 au Sterenn, Trégunc (29)
  • 10/12/2015 au Festival No Border( Le Quartz), Brest (29)
  • 06/11/2015 au Théâtre de Cornouaille, Quimper (29)
  • 29/08/2015 au Festival Fisel, Rostrenen (22)
  • 10/08/2015 au Festival Interceltique, Lorient (56)
  • 24/07/2015 au Festival de Cornouaille, Quimper (29)
  • 19/07/2015 au Festival des Vieilles Charrues, Carhaix (29)
  • 27/05/2015 au Run Ar Puns, Chateaulin (29)
  • 13/05/2015 à L’Antipode, Rennes (35)
  • 07/05/2015 à La Citrouille, Saint-Brieuc (22)
  • 05/05/2015, Langonnet (56)
  • 26/03/ 2015 à Huelgoat, Festival Couleurs du Monde (29)

 


KREIZ BREIZH AKADEMI

6ème collectif sur le thème « électro » disponible à partir de l’été 2017

En partenariat avec l’association Drom

Créé en 2003, Kreiz Breizh Akademi (KBA) est un programme de formation musicale destinée à des musiciens de niveau professionnel. La spécificité de Kreiz Breizh Akademi réside dans le fait qu’elle s’appuie sur la transmission des règles d’interprétation de la musique modale (échelle, rythme, variation) et sur la musique populaire bretonne. La langue utilisée dans les formes chantées est la langue bretonne dans ses variantes locales (celle du kan ha diskan et des gwerzioù). Cinq collectifs Kreiz Breizh Akademi ont été créés. Chaque collectif travaille sur une couleur artistique propre et selon un programme construit spécifiquement en fonction de cette couleur. De prestigieux musiciens interviennent tout au long de la formation : Titi Robin (France, Inde), Ross Daly (Crête), Danyel Waro (La Réunion), Mehdi Haddab (Algérie, France), Karim Ziad (Algérie, France), Fawaz Baker (Syrie), Bojan Z. (Serbie, France) Rodolph Burger (France), etc.

Since 2003, young professional musicians from Brittany are formed within the collective Kreiz Breizh Akademi (under the artistic direction of Erik Marchand, in association with musicians from all over the world). The 5th one is based on rubbed strings in the orchestras of the great western music.

 


MYCELIUM – JACKY MOLARD
ERIK MARCHAND, BOJAN Z & COSTICA OLAN
PATRICK MOLARD Ceol Mor / light & shade
ŸUMA
CHARKHA
BRETON BLEND
N’DIALE
TURBO SANS VISA
ERIK MARCHAND
KREIZ BREIZH AKADEMI 5ed Round
MAMAR KASSEY
KEYVAN CHEMIRANI « AVAZ »
JACKY MOLARD QUARTET
VALENTIN CLASTRIER
SELAMNESH & BADUME’S BAND
HELENE LABARRIERE QUARTET
BUSKING